L’île d’Awaji-île de la création

L’île d’Awaji-île de la création

Izanagi et Izanami

Le mythe de la création du Japon est écrit au début de la Chronique des Choses anciennes (“Kojiki”) et de la Chronique japonaise (“Nihonshoki”), écrits dans la première moitié du 8e siècle. A l’époque où la terre était encore un chaos, Izanagi (divinité mâle) et Izanami (divinité femelle) plantèrent une lance dans la mer depuis un pont traversant le ciel et en agitèrent l’onde. Quand ils retirèrent la lance de l’eau, une goutte tombée de la pointe de la lance se solidifia et forma une petite île (l’île d’Onokoro). Les deux divinités descendirent sur cette île et s’y marièrent, puis donnèrent naissance à la terre japonaise. La première île à naître fut l’île d’Awaji.

Danjiri

Bénéficiant d’une nature riche et marquée par le changement des saisons, le Japon abrite nombre de fêtes et arts traditionnels. Les Japonais sentent la présence de divinités dans toutes les choses de l’univers, et priaient pour la fertilité de leur terres et la prospérité non seulement auprès de divinités locales et de leurs ancêtres, mais aussi auprès de divinités venues de l’étranger. Les fêtes et arts traditionnels sont nés de la cohabitation avec la nature et ces divinités. Sur l’île d’Awaji, lors des fêtes Shintô, les arts religieux tels que défilés de chars décorés, chants (danjiri uta) et danses (comme le Kagura ou le Shishimai) sont dédiés aux dieux. Le théâtre de marionnettes de l’île d’Awaji (Awaji Ningyô Jôruri) est également né en tant que l’un de ces arts religieux et est encore actuellement soutenu par les habitants de l’île qui accordent de l’importance à la nature et aux divinités./p>